Bon pour l’environnement : le « Plogging », sport d’Instagram

Deux femmes en plein plogging

Bon pour l’environnement : le « Plogging », sport d’Instagram

Nous avons un problème d’ordures. Ça ne concerne pas seulement leur quantité, mais aussi leur traitement correct. Jeter des ordures dans l’espace public en fait également partie. On appelle ce phénomène le littering, et ces “déchets sauvages” coûtent 200 millions de francs par an à la Suisse. C'est le résultat d'une étude menée par l'Office fédéral de l'environnement en 2011.

Peut-être que ce nouveau sport,le « plogging », réduira ces coûts ? “Plogging” est un mot-valise composé de « jogging » et du terme suédois « plocka », qui signifie « ramasser ». Quand on « plogge », on ramasse les déchets abandonnés pour les mettre ensuite à la poubelle.

Erik Ahlström serait l’inventeur de cette variante écologique du jogging. Ce Suédois était tellement énervé par les déchets dans l’espace public qu'il a pris le relais – littéralement – de la voirie et a commencé à combiner son entraînement avec la collecte des ordures. Selon Ahlström, un « plogger » brûle 288 calories par heure, un jogger normal « seulement » 235.

Le terme est apparu pour la première fois sur les réseaux sociaux en 2016. Entretemps, on trouve désormais sur Instagram 65’000 posts sous le hashtag « plogging ». À coté de différents profils, il existe de nombreux hashtags spécifiques à des pays tels que #ploggingfrance. L'an dernier, l'application de sport suédoise Lifesum a ajouté le plogging à son catalogue afin qu’on puisse suivre ces rondes de jogging durable. Et si l’on veut faire une course de « plogging » à plusieurs, Facebook permet de rencontrer des gens qui partagent cette philosophie.

Lentement mais sûrement, des entreprises et des institutions prennent le train du  « plogging » en marche. Des entreprises comme Fjällräven et IKEA, organisent des événements publics. L'assureur suisse Generali soutient une série de « plogging » zurichoise qui a lieu chaque premier samedi du mois. La Haute école spécialisée de Lucerne a organisé en mars un événement de « plogging ». Lors de cette course d’une heure, les participant.e.s ont entre autres ramassé 2000 mégots de cigarettes.

Silk, connu pour ses produits végétaliens, s’efforce de faire rentrer le « plogging » au programme des Jeux Olympiques 2028. La marque américaine a même lancé une pétition pour cela. Mais l'intérêt public semble modéré. Un mois après son lancement, moins de 100 personnes avaient signé la pétition en ligne.

Plusieurs personnes regardant leur smartphone

Regagner le temps d’écran

Nous passons quotidiennement plusieurs heures sur nos écrans. De plus en plus d’études s’intéressent aux effets sur notre psyché et ne laissent rien présager de bon. Maintenant, le secteur de la technologie réagit.