Combien coûte vraiment l’évasion fiscale ?

Collage de valise remplie d’argent, calculettes, cochons tirelire, bocaux remplis de monnaies

Combien coûte vraiment l’évasion fiscale ?

Bien entendu, c’est un calcul un peu bancal. Pour que ce soit effectivement comme ça, il faudrait que pendant les prochains 50 ans les prix n’évoluent pas, la population et la structure démographique restent stables et les ressources disponibles soient toujours au même niveau. Il faudrait aussi faire abstraction de toute contingence extrême, telle qu’une catastrophe naturelle ou une guerre.

Cet exemple simplifié et tout à fait hypothétique sert simplement à illustrer l’ampleur de l’évasion fiscale au niveau global. C’est grâce au paradis fiscaux qu’il est possible de cacher de l’argent. Les paradis fiscaux sont des États ou des territoires, qui ne prélèvent pas ou alors très peu de taxes sur le revenu et sur la fortune, favorisent juridiquement l’évasion fiscale et promettent une discrétion totale.

Lorsqu’en 2015 une source anonyme avec le pseudonyme de John Doe a fourni au quotidien Süddeutsche Zeitung ceux qu’on a appelés les Panama Papers, cela a entraîné dans un même tourbillon une longue liste d’entreprises jusque là très sympathiques, politiciens à l’allure propre et organisations criminelles. Des exemple éminents sont Apple, Marine Le Pen ainsi que la mafia italienne.

Selon le Tax Justice Network, depuis 1970 les comptes offshore ont permis à 0,1 pour cent des gens les plus riches de cacher 36 trillions de dollars américains. Pour avoir une vague idée de ce que représente ce chiffre impressionnant, il suffit de savoir que la valeur de marché de tous les produits et de tous les services fabriqués ou fournis dans le monde entier en 2014 n’arrive même pas à la moitié de ce montant.

La même année, l’économie suisse – parmi les vingt les plus performantes de la planète – a contribué avec environ 700 milliards de dollars à ce produit mondial brut. C’est un montant considérable, mais qui n’équivaut qu’à un cinquantième de l’évasion fiscale globale.

Image d'un circle en or. Logo du revenu de base inconditionnel de la suisse

Recevoir de l’argent sans rien faire ?

Les Suisses ont voté contre un revenu de base inconditionnel. Une startup américaine est maintenant en train de tester ce concept dans le cadre d’un grand projet au Kenya.