Combien coûte vraiment un hit ?

Rihanna

Combien coûte vraiment un hit ?

Au début des années 1990, on a commencé a enregistrer systématiquement les chiffres concernant les ventes de l’industrie de la musique. À la fin de 2016, les statistiques ont atteint leur niveau le plus bas et personne ne s’attend à une inversion de cette tendance. Et ceci bien que les gens n’aient jamais écouté autant de musique qu’aujourd’hui.

Cela peut s’expliquer par le fait que les jeunes générations n’achètent plus des albums entiers, mais plutôt des singles. Et bien souvent, à l’achat de la musique on préfère le streaming. Certaines stars, comme Rihanna, ont adapté leur modèle commercial en fonction de cette nouvelle réalité. Au lieu de produire des albums avec une douzaine de morceaux racontant une histoire ou permettant d’exprimer une idée artistique cohérente, elles préfèrent sortir des tubes à des intervalles de quelques mois.

Chaque single est accompagné d’un vidéo-clip fourré de publicité indirecte pour promouvoir un certain style de vie. Dans son clip pour le morceau «Rude Boy», par exemple, Rihanna porte trois montres d’une marque japonaise. Des chiffres précis ne sont pas disponibles, mais le contrat publicitaire de la star de Barbade pourrait lui avoir apporté plus que la partie qui lui est due des ventes des singles ou du streaming.

Ce qui est sûr : ce sont surtout les labels à se faire de l’argent avec la musique. Ils visent à récupérer leur investissement – qui comprend bien souvent une avance à fonds perdu à l’artiste – et à se faire rétribuer pour le risque qu’ils ont pris. Ce risque est consistant.

Pour produire un tube, il faut d’abord engager des compositeurs et des paroliers. Un bon auteur peut coûter autour des 20'000 dollars pour le texte d’une chanson de succès. Il faut compter à peu près le même montant pour le studio et le producteur, ce qui fait 40'000 dollars. Le vocal producer de Rihanna se fait payer quant à lui 15'000 dollars. Puis, il faut encore 15'000 dollars pour le mixage et le mastering. Au total, un tube potentiel revient donc à environ 70'000 dollars.

Toutefois, ce qui coûte cher ce ne sont pas les frais de production, mais le marketing et la promo. Pour qu’un morceau puisse devenir un hit, il doit passer pendant un certain temps et avec une grande fréquence à la radio, à la télé, sur les plateformes de musique comme Spotify, sur les réseaux sociaux ainsi que dans les restos et les supermarchés. Aux Etats-Unis, pour une grande star comme Rihanna le coût d’une telle campagne s’élève à un million de dollars !

Bref, pour lancer un hit aux USA – qui sont le marché musical le plus influent – il faut investir environ 1,1 millions de dollars.

Image écran d’un smartphone avec l’app de Spotify

Combien coûte vraiment un streaming de musique ?

Il est désormais difficile d’imaginer l’industrie musicale sans services de streaming. Mais ce qui est génial pour les consommateurs l’est un peu moins pour les musiciens, qui eux n’y gagnent presque rien.