Combien coûte vraiment un réverbère ?

Image chemin forestier éclairée par des réverbères

Combien coûte vraiment un réverbère ?

L’année dernière a sonné le glas des lampes à vapeurs de mercure qui, jusqu’à aujourd’hui, assuraient l’éclairage de nombreuses rues. Elles sont désormais interdites par une nouvelle loi de l’Union européenne.

Les lampes au mercure consomment énormément d’énergie et de ce fait engendrent des coûts considérables. Les Communes doivent donc s’adapter. Bien que tout le monde parle de LEDs, cette technologie n’est pas encore aussi diffusée pour les réverbères.

Un lampe à LED coûte environ mille francs, c’est-à-dire plus ou moins le double qu’une lampe à sodium haute pression courante. Cependant, les 60'000 heures de vie d’une LED sont un grand atout : les lampes à sodium ont une durée de 16'000 heures seulement.

D’ailleurs, avec les LEDs il y a moins de lumière qui se disperse et la consommation de courant est réduite. Avec un mécanisme de contrôle intelligent, les réverbères à LED deviennent encore plus économes : des capteurs réagissent à l’usage effectif d’une rue et la luminosité des lampes s’adapte en conséquence.

Un projet pilote conduit dans le Canton de Berne a montré qu’avec des réverbères à LED et un système de capteurs, il est possible d’économiser jusqu’à 90 pour cent d’énergie. Mais rien que d’utiliser des LEDs sans capteurs est une solution très intéressante. En 2011, Landquart a été la première Commune suisse à passer à un éclairage public complètement assuré par des LEDs, en économisant ainsi 90'000 francs par an.

 

Image Dame avec Hövding noir et fermé à coté d’un vélo

Un casque de vélo invisible

Bien qu’il puisse sauver des vies, le casque de vélo n’est pas un objet très convoité. Deux designers suédoises ont eu l’idée de créer un modèle de casque qui allie esthétique et protection.