Combien coûte vraiment un·e arbitre ?

Un arbitre de ligne avec un drapeau

Combien coûte vraiment un·e arbitre ?

Selon l’Association suisse des arbitres, il y a près de 5000 arbitres licenciés en Suisse. La plupart d’entre eux travaillent dans les ligues inférieures, seuls quelque 500 arbitres travaillent en 2e division et plus haut. Et parmi eux, seuls douze sont actuellement arbitres FIFA.

La route vers le sommet de l’arbitrage suisse est longue et nécessite l’obtention de plusieurs diplômes : D et C sont délivrés par les associations régionales respectives. B, A et Pro, en revanche, sont délivrés par l’Association suisse de football SV. Seuls celles et ceux qui arbitrent dans la Swiss Football League SFL peuvent se qualifier comme arbitres FIFA.

En règle générale, on n’est pas arbitre professionnel·le, il faut gagner son pain autrement et avoir un employer. Mais depuis 2018, le SV et la SFL ont décidé de faire un pas important vers la professionnalisation partielle des arbitres suisses.

Depuis le 1er janvier 2018, les arbitres FIFA travaillent au maximum à 50% en parallèle de leur activité sur le terrain et reçoivent en tant qu’arbitre un salaire annuel fixe de 41’000 francs. S’y ajoute un dédommagement de 1250 francs par match. Le SV et la SFL assument la promotion des meilleurs arbitres.

L’objectif, selon le président de la SFL, Heinrich Schifferle, est que les arbitres suisses « fournissent constamment de bonnes performances pour les matchs de la Ligue des champions et les rencontres internationales de haut niveau ». Et l’objectif semble en passe d’être atteint.

Sandro Schärer, espoir de l’arbitrage suisse, a été promu en groupe 1 des arbitres FIFA en 2019. En 2020, il a sifflé la Ligue des champions pour la première fois. Pour l’Euro 2021, qui débutera en juin, l’arbitre de 33 ans a été nommé par l’UEFA en tant que quatrième officiel. Le Suisse Stéphane De Almeida l’accompagnera également en tant qu’assistant remplaçant.

Lors du Championnat d’Europe, 18 arbitres* siffleront 51 matches. Selon le fabricant d’équipements sportifs ERIMA, les arbitres* reçoivent 10’000 euros par match, plus une indemnité journalière de 200 euros. Lors d’une Coupe du monde, ils recevraient un salaire fixe de 57’000 euros, plus 2400 euros par match arbitré.

Mosaïque avec le logo de la Swiss Football League

Combien coûte vraiment un match de foot ?

Après le lockdown, les ligues de football reprennent leurs activités – sous de nouveaux auspices. En voyant les tribunes vides, on peut se demander : est-ce que ça en vaut la peine ?