Combien coûte vraiment une liposuccion ?

Mosaïque avec un emoji de hamburger

Combien coûte vraiment une liposuccion ?

Le nombre d’opérations esthétiques est en augmentation depuis des années. Cela concerne aussi bien les procédures chirurgicales que non chirurgicales.  Les premières comprennent ainsi l’augmentation mammaire et la liposuccion, les secondes les injections de Botox et les traitements à l’acide hyaluronique.

Selon la Société Internationale de Chirurgie Esthétique Plastique (ISAPS), le nombre de chirurgies esthétiques au niveau mondial a augmenté de 7,4% au total entre 2018 et 2019. En 2018, l’augmentation était de 5,1 % alors qu’en 2017, “seules” 4% de personnes en plus que l’année précédente avaient subi une opération.

La liposuccion est l’une des procédures chirurgicales les plus populaires. Elle est classée deuxième au niveau international, juste derrière l’augmentation mammaire. Selon les dernières statistiques de l’ISAPS, 1,7 million de liposuccions ont été pratiquées dans le monde en 2019. Par rapport à 2015, cela représente une augmentation de 22,2%.

Il n’existe pas de statistiques officielles sur la fréquence des liposuccions en Suisse. Il en va de même pour les autres procédures. L’Association Swiss Plastic Surgery a estimé qu’il y aurait eu environ 60’000 opérations esthétiques en 2018.

Les dépôts de graisse peuvent être aspirés à peu près partout sur le corps. Sur le cou, le ventre, les jambes, les fesses, même dans la zone génitale. Par conséquent, on ne trouve pas de prix standard pour une liposuccion. La seule chose qui est sûre, c’est qu’elle se chiffre en milliers de francs.

Pour s’assurer que l’argent mène au résultat souhaité, il faut investir suffisamment de temps dans la recherche d’un médecin. D’autant plus qu’en Suisse, chaque médecin est autorisé à se donner le titre de chirurgien.ne esthétique. Sur le site de l’association, Swiss Plastic Surgery a résumé les éléments à prendre en compte pour faire son choix.

Une opération de chirurgie esthétique sur un visage

Un visage “snapchat” grâce à la chirurgie esthétique

De plus en plus de jeunes gens passent sous le bistouri pour des raisons esthétiques dans le monde entier. En Suisse, la chirurgie esthétique est possible dès l'âge de 16 ans. On cherche souvent à reproduire l’esthétique des filtres des réseaux sociaux.