Combien coûtent vraiment les pompiers ?

Mosaïque avec l’emoji d’un extincteur

Combien coûtent vraiment les pompiers ?

Tout comme la police et les ambulance, les pompiers font partie des éléments de première intervention. Dans les zones urbaines, ils doivent être sur place dans les dix minutes, dans les zones moins peuplées dans les quinze minutes. En 2018, il y avait 1247 organisations de pompiers en Suisse et au Liechtenstein.

Ces organisations sont déployées pour divers cas de sinistres – toujours dans le but de sauver des personnes, des animaux et des biens. En 2018, les pompiers suisses et liechtensteinois se sont déployés environ 77’000 fois. 13’187 missions appartenaient à la catégorie de lutte contre les incendies, ce qui fait 17% des interventions.

Les autres interventions concernaient entre autres des catastrophes naturelles telles que les tremblements de terre et les inondations. En 2018, les pompiers ont dû intervenir 11’816 fois en raison de ces événements. Le secours technique fait aussi partie des tâches des pompiers. Cela inclut également le sauvetage des animaux.

Les services d’incendie sont réglementés au niveau cantonal. Chaque canton détermine pour lui-même le coût des services et qui doit payer les frais dans quels cas. Il existe ainsi 26 lois différentes sur les pompiers en Suisse, ainsi que différentes structures organisationnelles.

En règle générale, la personne responsable de l’intervention des pompiers ne devra payer que si le sinistre a été causé par un acte ou une omission intentionnelle et illégale. Sinon, les interventions font partie des tâches principales des pompiers et sont généralement couvertes par l’assurance immobilière cantonale.

Dans le canton de Lucerne, cela coûte par exemple entre 60 et 80 francs de l’heure pour déployer un pompier ou une pompière. En fonction du sinistre, d’autres facteurs de coûts tels que les véhicules et les équipements entrent aussi en ligne de compte. Le déploiement d’un coussin de sauvetage reviendra ainsi à 250 francs.

Le cas est un peu particulier lorsqu’il s’agit de l’enlèvement d’un nid d’abeilles, de la lutte contre les guêpes ou du sauvetage de chats. Bien que ces événements ne soient pas causés par l’homme, ils doivent être supportés par les personnes qui alarment. Dans le canton de Saint-Gall, l’enlèvement d’un nid d’abeilles ou de guêpes coûte ainsi entre 100 et 150 francs.

Image du photographe Ronaldo Schemidt portant un casque, un masque à gaz et un appareil photo.

Des images qui marquent

Depuis 1955, la fondation World Press Photo récompense chaque année la meilleure photo de presse. La renommée et l’honneur qui l’accompagnent valent bien plus que l’argent du prix.