Cryptomonnaies : le début de la fin ?

Fondateur de Microsoft et super-mécène, Bill Gates se montre sceptique face aux  cryptomonnaies. Il est même allé jusqu'à les qualifier de dévastatrices. Cependant, il utilise lui-même la technologie qui se cache derrière. Photo de Bill Gates avec un sourire espiègle

Cryptomonnaies : le début de la fin ?

En ce qui concerne les cryptomonnaies, les passionnés de technologie sont divisés en deux camps : les enthousiastes et les sceptiques. Bill Gates, au deuxième rang des plus grandes fortunes mondiales, fait apparemment partie de ces derniers. Le programmeur a fait fortune en tant que fondateur et actionnaire majoritaire de Microsoft.

Depuis que Gates s’est retiré des opérations de Microsoft en 2008, il s’est consacré à la Fondation Bill et Melinda Gates, une organisation caritative qu’il dirige avec sa femme. La Fondation mène des programmes d’éducation et de santé dans le monde entier. Les dons de la Fondation Gates alimentent par exemple un dixième du budget de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Exerçant une influence aussi gigantesque sur le développement mondial grâce à des moyens financiers colossaux, il est normal que l’on recherche son avis sur de nombreux sujets. Gates a récemment été abordé sur un forum Reddit à propos de la hype entourant les cryptomonnaies. En tant que pionnier de la technologie, désigné en 2007 personne la plus influente des 25 dernières années dans le monde de l’informatique par l’association internationale de l'industrie informatique (CompTia), on pourrait penser qu’il voit cette innovation révolutionnaire d’un bon œil.

Oui et non. Bill Gates estime qu’il est essentiel que les États puissent suivre les flux monétaires afin de lutter contre le blanchiment d’argent, l’évasion fiscale, le terrorisme, le trafic de drogue et d’êtres humains. La manipulation des cryptomonnaies, plus facile que celle de l’argent liquide - également difficile à tracer mais devant être transporté - et surtout l’anonymat offert par ces devises permettraient aux organisations criminelles de passer entre les mailles du filet.

Ainsi les décès liés à la drogue, qui aurait auparavant été achetée anonymement lors d’une transaction en bitcoin sur le darknet, seraient directement en lien avec la cryptomonnaie correspondante. Cependant, il est important de rappeler les déclarations antérieures de Gates: il s’est plusieurs fois déclaré fan de la technologie de la blockchain, qui permet le fonctionnement de cryptomonnaies en premier lieu, mais il lui préfère d’autres utilisations.

Bill Gates lui-même et sa Fondation viennent de proposer une nouvelle utilisation des cryptomonnaies: une application mobile open-source qui permet à des personnes démunies, vivant pour la plupart en milieu rural et n’ayant pas accès aux services bancaires, d’effectuer des transactions financières sûres et bon marché.

Photo de chaînes rouillées

Le bitcoin c'est du passé

La chaîne de blocs bitcoin a dix ans et peu de perspectives davenir.