De dealer à milliardaire

Portrait de Jay-Z

De dealer à milliardaire

Jay-Z, né Shawn Carter, n’a pas toujours gagné de son argent de manière légale. Avant de se lancer dans le rap, l’Américain gagnait sa vie comme dealer. En 1996, Jay-Z sort son premier album Reasonable Doubt, qui sera suivi d’innombrables autres. L’album The Blueprint a même été admis dans le « National Recording Registry » des USA, un répertoire de documents audio ayant une importance culturelle, historique ou esthétique particulière.

22 fois au total, Jay-Z a été récompensé par un Grammy pour son travail musical, plus que tout autre rappeur avant lui. Grâce à sa fortune, Il est également sur le podium des gagnants dans le monde du rap : l’artiste de 49 ans vaut aujourd’hui 1 milliard de dollars. Avec une valeur de 75 millions de dollars, son catalogue musical n’en représente qu’une fraction.

En fait, le mari de Beyoncé gagne son pain quotidien dans d’innombrables domaines d’activité en dehors du secteur de la musique. En 1999, Jay-Z a ainsi lancé la ligne de vêtements Rocawear et en 2007, il a revendu la société pour 204 millions de dollars. Il a conçu des chaussures pour Reebok, conclu des contrats publicitaires de plusieurs millions de dollars avec des marques comme Samsung, et a récemment collaboré avec Puma.

En 2005, Jay-Z a ouvert le 40/40 Club, un bar sportif lounge à New York. Il possède également une participation dans la marque de champagne Armand de Brignac à hauteur de 310 millions de dollars. Une partie de la société d’Ussé-Cognac lui appartient aussi. L’ancien dealer de rue a récemment investi dans Impossible Foods, une entreprise spécialisée dans les substituts à base de viande végétale. Uber a également profité des investissements de Jay-Z. Il a injecté 70 millions de dollars dans cette société de services.

Mais l’artiste n’investit pas seulement pour enrichir son propre compte en banque. En 2003, il a fondé la Shawn Carter Foundation pour soutenir l’éducation de jeunes économiquement défavorisés. Avec Team Roc, Jay-Z aide les personnes dont les droits civils ont été violés et qui souffrent d’injustice sociale. Et il y a quelques mois, le milliardaire s’est associé au rappeur Meek Mill pour fonder la REFORM Alliance, pour défendre une réforme du droit pénal.

Photo de Dr. Dre, alias Andre Young

Presque milliardaire grâce aux Beats. Mais pas tout à fait

2017 pourrait être l’année du premier milliardaire du hip-hop. Mais la même chose avait été dite en 2014, lorsqu’on avait misé sur le rappeur et producteur Dr. Dre.