Des champignons comestibles plastivores !

Photo d’une femme qui mange un gobelet en champignon

Des champignons comestibles plastivores !

Les scientifiques ont trouvé une nouvelle façon d'aborder notre problème de plastique : un appareillage qui transforme les déchets plastiques en produit comestible et inoffensif pour l'être humain. Tout cela est rendu possible par deux types de champignons qui peuvent digérer le plastique sans rejeter de sous-produits toxiques.

La designer autrichienne Katharina Unger et son équipe ont créé le Fungi Mutarium (voir photo ci-dessous), qui accélère la croissance des champignons dans des conditions appropriées (température, humidité) et peut favoriser la “colonisation” du plastique.

Photo du Fungi Mutarium

Même si l'idée semble assez inhabituelle, c'est exactement ce dont nous avons besoin si l’humanité souhaite empêcher qu’il y ait plus de plastique que de poissons dans les océans d'ici 2050. Bien qu'il existe aussi d'autres idées pour le recyclage du plastique, le Fungi Mutarium semble particulièrement prometteur car il ne produit pas de sous-produits nocifs comme le CO2 mais bien des aliments.

Les deux champignons Pleurotus ostreanus – aussi connu sous le nom de pleurote – et le Schizophyllum commune peuvent digérer le plastique et sont de plus assez répandus. L'appareillage est livré avec une variété de gobelets qui se composent d'agar-agar, d'amidon et de sucre et qu’on peut alimenter avec du plastique. Ensuite, on ajoute le mycélium – pour ainsi dire les racines du champignon – et la colonisation du plastique commence.

Après quelques mois, le champignon aura décomposé le plastique, laissant derrière lui un gobelet comestible en agar-agar rempli de champignons. Étant donné que l'on n’a pas encore présenté ce projet à un large public scientifique, il faudra un certain temps avant qu'il ne soit mis à la disposition du public. Katharina Unger espère néeanmoins avoir posé la première pierre du recyclage alternatif du plastique.

Image de la Panthère Noire, Batman et Iron Man en style BD

Et le superhéro le plus riche est…

En plus des superpouvoirs, les créateurs de personnages fictifs des livres, films, séries et jeux vidéo leur confèrent bien souvent également une richesse inouïe.