En passant sur des corps

Photo du paquebot Kroonland, le 2 février 1915, sur le canal de Panama.

En passant sur des corps

Le XIXe siècle fut placé sous le signe des voies navigables. 1869 marque, après plus de dix années de construction, l’ouverture le canal de Suez, reliant la Méditerranée à la mer Rouge. Le projet fut initié par Ferdinand de Lesseps, qui s’était lui-même donné le surnom de «créateur du canal de Suez». Plus de 1,5 million de travailleurs participèrent aux travaux d’excavation et la construction aurait aujourd’hui coûté l’équivalent de 2,45 milliards de dollars.

Le canal du désert apporta à Lesseps gloire et honneur – et lui donna une idée ambitieuse. L’ancien diplomate fonda la Compagnie universelle du canal interocéanique de Panama à l’âge de 73 ans, cette fois pour relier le Pacifique à l’Atlantique. Les travaux de construction commencèrent en 1881 avec un capital de 300 millions de francs, pour une durée prévue de huit ans. Lesseps aurait prédit que «le canal de Panama sera plus facile à commencer, plus facile à achever et plus facile à entretenir que le canal de Suez».

Le maître d’ouvrage oubliait cependant les conditions géographiques de la région et ne fit même pas jauger le terrain avant le premier coup de pioche. Tout comme le canal de Suez, on voulait creuser le canal de Panama au niveau de la mer, sans aucune écluse. Le projet se transforma en catastrophe : quatre ans après le début des travaux, seul un dixième du canal avait été excavé et la compagnie manqua d’argent.

Les travailleurs ont également commencé à manquer. Des maladies telles que la fièvre jaune, le paludisme et la fièvre typhoïde tuèrent plus de 20’000 personnes pendant la période de construction de Lesseps. Un train venait prendre les cadavres quotidiennement. On les aurait placés plus tard dans des tonneaux de vinaigre et expédiés en Europe pour être vendus comme modèles aux hôpitaux et aux facultés de médecine.

Les investisseurs français n’entendirent tout d’abord rien sur la catastrophe du Panama. Lesseps soudoya systématiquement les journalistes, les politiciens et les banques pour embellir la réalité. En 1887, le visionnaire changea de cap et embarqua Gustave Eiffel pour malgré tout construire des écluses. Entre-temps, Lesseps avait levé des fonds supplémentaires, entre autres grâce à 350’000 petits épargnants français.

Malgré tous ses efforts, la Compagnie universelle du canal interocéanique de Panama de Lessep fit faillite en 1889, ses machinations étant découvertes et le projet du canal de Panama suspendu. La France plongea dans la crise lorsqu’on révéla l’ampleur de la corruption – Lesseps avait soudoyé 510 députés rien qu’au parlement.

À l’âge de 83 ans, Lesseps fut condamné à cinq ans de prison, mais il ne purgea jamais sa peine. A l’âge de 89 ans, «le grand Français» – surnom d’une autre époque – mourut si pauvre qu’il n’aurait même pas pu payer ses funérailles. Dix ans après la mort de Lesseps, la construction reprit sous direction américaine. Le canal de Panama fut finalement ouvert en 1914.

Photo du cours de la bourse

Le bitcoin survivra-t-il à 2019 ?

Le bitcoin aura dix ans en 2019. Les experts ont des doutes quant à la survie de la cryptomonnaie. Cependant, la technologie qui se trouve là-derrière devrait finir par s'imposer, même en dehors du secteur financier.