Et le superhéro le plus riche est…

Image de la Panthère Noire, Batman et Iron Man en style BD

Et le superhéro le plus riche est…

Que cela nous plaise ou pas, dans le monde réel l’argent est le superpouvoir suprême. Les personnes qui en possèdent beaucoup peuvent, métaphoriquement, mais parfois même littéralement, soulever des montagnes. C’est plus ou moins le cas de Mohammed ben Rachid Al Maktoum, Premier ministre des Émirats Arabes Unis et émir de Dubaï, qui a fait bâtir du néant les Palm Islands dans le Golfe persique.

Dans le monde réel, de tels projets mégalomanes nous font rester la bouche bée et, dans le cas de ce pays désertique qui doit se préparer à un avenir sans pétrole, ils constituent une bonne opération de relations publiques. Mais dans l’univers des héros contemporains, où Superman peut déplacer des planètes et Emma Frost communiquer télépathiquement ou encore se transformer en diamant, cela ne mériterait même pas une mention dans les faits divers. 

Malgré cela, les auteurs ont souvent également donné des richesses exorbitantes à leurs superhéros, lesquels utilisent leur fortune pour lutter contre le mal ou en tout cas n’ont pas besoin de travailler comme Monsieur tout le monde. Bruce Wayne, qui la nuit tombée devient Batman et pourchasse les méchants à Gotham City, a hérité de milliards de ses parents et les investit dans son entreprise technologique.  

Mais avec ses 80 milliards (estime-t-on) de dollars, il n’est de loin pas le superhéro le plus riche et il doit se contenter de la troisième place. Le deuxième rang est occupé par Tony Stark, alias Iron Man, avec sa fortune de 100 milliards. Ils sont le fruit du succès des Stark Industries, une entreprise d’armements cotée en bourse qu’il a été fondée par son grand-père au XIX siècle. 

Le plus riche de tous les superhéros n’est par contre connu que des fans les plus acharnés des BD. C’est la Panthère noire ou T’Challa. Puisque ce héros de Marvel contrôle les gisements mondiaux de vibranium, possède une machine du temps et une armée de robots de guerre, on estime que sa fortune est d’environ 500 milliards de dollars.

Photo de Stanislav Ievgrafovitch Petrov dans son appartement en 2010

Nous sommes toujours vivants. Merci, Stanislav !

La guerre nucléaire totale semble aujourd’hui un danger oublié. Mais il y a une trentaine d’années, nous sommes arrivés très près de l’Apocalypse.