Histoires d’argent sur Netflix

Photo de la page initiale de Netflix sur un ordinateur portable

Histoires d’argent sur Netflix

Publilius Syrus écrivait au premier siècle avant notre ère : « En toute chose, l’argent est maître » (In cunctis domina pecunia est). Si l’auteur romain d’origine syrienne le disait sans doute dans un esprit critique, Frédérique 1er de Prusse, dont le règne de 1701 à 1713 se plaça sous le signe du luxe et de la dépense, prit sans la moindre honte cet aphorisme comme devise. Le proverbe s’est depuis popularisé, et on dit souvent que l’argent est le maître du monde.

Force est de constater que l’argent joue un rôle fondamental dans le quotidien de toute société moderne, et qu’il touche à peu près tous les aspects de nos vies. Il n’est donc pas étonnant qu’il soit, avec l’amour, l’un des sujets les plus souvent traités dans la fiction. Voici trois histoires d’argent (co-)produites par le service de streaming Netflix qui valent le coup d’être vues.

Casa de Papel: image de trois braqueurs de banque

La casa de papel (2017)

Netflix a racheté cette série d’abord diffusée sur la chaîne espagnole Antena 3, a redécoupé ses épisodes, et l’a distribuée en plusieurs langues à fin 2017. La première saison comporte 13 épisodes d’environ 50 minutes et raconte l’histoire d’un braquage minutieusement planifié de la banque d’émission espagnole. Le petit plus, c’est qu’on n’a pas besoin d’attendre la deuxième saison puisqu’elle est déjà disponible.

Dirty Money: image du billet de 100 dollara avec les yeux de Benjamin Franklin

Dirty Money (2018)

Cette série documentaire en six parties, produite par le réalisateur oscarisé Alex Gibney, se penche sur des cas de corruption démontrée et sur les obscurs jeux de pouvoirs qui se jouent dans des entreprises. Victimes, coupables et experts prennent la parole et clarifient publiquement le scandale Volkswagen ou encore les faillites frauduleuses de l’empire Trump. Les épisodes durent entre 50 et 77 minutes.

Borderliner: image de couverture de la série Borderliner avec les personnages principaux

Borderliner (2017)

Partant d’un suicide présumé dans un trou paumé en Norvège, ce policier en huit épisodes (saison 1), mis en scène à la façon d’un film noir, est tout en tension. Il montre comment même des individus jusqu’alors candides peuvent se découvrir des passions criminelles lorsqu’il y a beaucoup d’argent en jeu.

Bonne vision !

Photo de la platine PS-HX500 de Sony

À gagner : une platine avec port USB

La digitalisation de la musique est en train de conduire les CD vers lextinction. Par contre, les disques en vinyle, que l