Îles paradisiaques à des prix abordables

Foto d'une île tropicale

Îles paradisiaques à des prix abordables

Les îles sont des endroits nostalgiques, des petits mondes lointains du stress urbain. Il y a même des riches qui s’achètent une île entière pour fuir le quotidien. Mais même juste pour une escapade, une île peut vite devenir une vacance de luxe impayable ou, à l’autre extrême, un show all inclusive très peu romantique sur une plage clôturée. Si on aime les lieux authentiques, mais qu’on doit veiller à ses dépenses, on pourra essayer l’une des destinations suivantes.

Photo de Procida, une île à l'architecture colorée tout près de Naples

Procida, Italie

Le radar du tourisme de masse ne semble pas encore avoir détecté cette île de la côte tyrrhénienne d’Italie et ceci malgré le fait qu’on y ait tourné des films de succès tels que Le talentueux Mr. Ripley ou Le facteur. La plus petite des îles du Golfe de Naples frappe par l’idylle médiéval du bourg qui porte son nom, par ses villages colorés de pêcheurs, par ses plages intactes et par ses baies cachées. Vols depuis la Suisse pour Naples dès CHF 120 + train/ferry (environ CHF 20), appartement/hôtel dès CHF 40.  

Photo d'une des cinq baies de Treasure Beach

Treasure Beach, Jamaïque (Caraïbes)

Treasure Beach se trouve dans le sud-ouest de la Jamaïque. C’est un peu le contre-projet de Montego Bay, lieu touristique par excellence, qui se trouve de l’autre côté de l’île. Il s’agit de cinq baies, habitées principalement par des familles de pêcheurs. On y pratique un tourisme doux et simple. Les grandes chaînes internationales d’hôtellerie n’y s’y sont pas encore installées. Si l’on veut changer un peu après quelques jours de plage, il y a différentes choses à faire dans les alentours. Par exemple, visiter les lieux de production du très renommé rhum Appleton ou pêcher des homards avec les pêcheurs locaux. Vol depuis la Suisse pour Kingston dès CHF 700, bungalow/hôtel à Treasure Beach dès CHF 40.  

Photo du Pico Cão Grande, le reste d'un ancien volcan, dans le Sud de l'île

São Tomé-et-Príncipe (Afrique de l’ouest)

Cet État insulaire ne reçoit que 13'000 touristes par an. Comme le suggère le nom, São Tomé-et-Príncipe sont deux îles. Elles se trouvent dans l’Atlantique, à environ 230 kilomètres de la côte africaine. Quand elles ont été explorées par les Portugais qui en ont pris possession, elles étaient inhabitées. Aujourd’hui encore, il s’agit de véritables paradis naturels, épargnés par les excès et par la frénésie de la société contemporaine. Il n’existe pas de lieu avec une plus grande concentration d’espèces endémiques, ce qui vaut à São Tomé-et-Príncipe le surnom de «Galápagos d’Afrique». Comme il s’agit d’îles très petites, belles et intactes, il ne vaut pas la peine de conseiller un endroit spécifique ou un itinéraire. Vol depuis Zurich pour São Tomé-et-Príncipe avec escale à Lisbonne dès CHF 850, bungalow/hôtel dès CHF 50.

Image d’un panneau des départs montrant les villes de Lviv, Mostar et Tirana

Visiter des villes de l’Est peu connues

Ces dernier dix ans, l’économie de l’Europe de l’Est a fait de grands progrès. Aussi, des villes comme Prague ou Ljubljana se débarrassent de leur image de destinations bon marché. Mais si on a un budget limité, il existe d’autres perles rares.