Interdire l’alcool pour endiguer le Covid

Quelques personnes au Weinberg Park à Berlin

Interdire l’alcool pour endiguer le Covid

La consommation d’alcool désinhibe – conséquence assez peu favorable, surtout pendant la pandémie de Corona. Après quelques verres, on fait peut-être moins attention aux règles de distanciation et d’hygiène. Et en plus, boire un verre est généralement une affaire sociale, ce qui est aussi peu compatible avec le Corona.

Les autorités du monde entier ont réagi à cette situation. À Berlin, les gens n’étaient ainsi pas autorisés à consommer des boissons alcoolisées dans les espaces verts et les parcs publics jusqu’au 11 juillet. À Paris aussi, la consommation d’alcool est interdite dans de nombreux quartiers de la ville. La Région de Bruxelles-Capitale a décrété une interdiction de consommer de l’alcool la nuit jusqu’au début du mois de juin.

Ces interdictions ne sont pas acceptées partout. À Ratisbonne, un citoyen a par exemple intenté une action en justice à son encontre. Pour l’ensemble de la Bavière, dont fait partie Ratisbonne, une interdiction de la consommation d’alcool dans les espaces publics est en vigueur depuis le 11 décembre. Le tribunal administratif de Bavière a donné raison au plaignant : l’interdiction n’était pas conforme à la loi.

Jusqu’à récemment, il y avait aussi une ville en Suisse où l’alcool était interdit la nuit. Mais ce n’était pas dû au Corona. Depuis 2008, il était interdit de consommer de l’alcool dans les lieux publics de Coire entre 00h30 et 07h00. Avec l’adoption de la révision de la loi sur la police municipale en 2020, cette interdiction est désormais tombée.

Interdire l’alcool a aussi été discutée dans les villes de Zurich et Lucerne. En Suisse centrale, on a débattu en 2014 de la nécessité de réglementer le fait d’avoir et de consommer de l’alcool dans certaines zones. Le conseiller municipal lucernois Adrian Borgula craignait entre autres qu’une interdiction ne fasse que déplacer la consommation d’alcool vers d’autres quartiers de la ville.

Un nouveau rapport de l’OCDE confirme qu’une interdiction de consommation dans les lieux publics et la fermeture des restaurants provoquent un déplacement. En 2020, les ventes d’alcool ont augmenté par rapport à l’année précédente dans plusieurs pays, dont l’Angleterre et l’Allemagne.

Alors que les détaillants et les restaurants ont souffert économiquement, les détaillants en ligne ont profité des restrictions. Selon le rapport de l’OCDE, les ventes d’alcool via le net ont augmenté de jusqu’à 234% aux États-Unis.

Deux cocktails sans alcool

Un marché en plein expansion – sans alcool

Celles et ceux qui ne veulent pas boire d’alcool au restaurant, au bar ou en boîte se voient de plus en plus souvent proposer des alternatives intéressantes. La gastronomie et les fabricants de boissons dopent le marché des boissons non alcoolisées.