Ka-ching Bling

Katy Perry et son grillz

Ka-ching Bling

Embellir ses propres dents n’est pas un phénomène nouveau. Les Étrusques, qui vivaient dans le centre-nord de l’Italie quelques siècles avant Jésus-Christ, décoraient déjà leurs dents. On dit que les Mayas aussi connaissaient ces bijoux. Aujourd’hui, les quenottes sont entre autres pimpées avec des pierres ou des grillz.

Les grillz sont des prothèses conçues individuellement qui se portent sur les dents. Ils peuvent être fabriqués dans différents matériaux, par exemple en or ou en platine. Il existe aussi des bijoux décorés de pierres précieuses, que l’on appelle alors des Iced-Out-Grillz.

Les origines de ce bijou corporel tels que nous le connaissons aujourd’hui viennent de la culture hip-hop américaine. L’ascension fulgurante des Grillz commence à partir de la fin des années 1980, notamment grâce à des icônes du rap comme Slick Rick et Flavor Flav, de Public Enemy. Entre-temps, Kim Kardashian, le nageur Ryan Lochte et la mannequin Cara Delevingne portent aussi des grillz.

La valeur du bijou dentaire dépend d’une part du procédé et d’autre part de sa réalisation. En principe, il est aussi recommandé pour des raisons de santé de demander au préalable à un·e dentiste de prendre une empreinte de la dentition. Le grillz peut alors ainsi être parfaitement adapté aux dents des porteur·euse·s.

Les porteur·euse·s célèbres ne lésinent pas sur les moyens lorsqu’il s’agit de leur modèle. Drake aurait payé 14’000 dollars pour le Grillz qu’il montre dans la vidéo « In My Feelings ». La bouche étincelante de Lil Wayne vaudrait 150’000 dollars. Katy Perry occupe le trône du Grillz, du moins selon le Livre Guinness des records : le bijou qu’elle porte dans la vidéo « Dark Horse » a coûté 1 million de dollars

Rappeur Killer Mike

Le rappeur fait la banque

Killer Mike est devenu célèbre avec ses skills de rappeur. Entre-temps, il s’est fait un nom dans de nombreuses autres activités. Il se lance désormais dans le secteur bancaire.