Le logo à 35 dollars

Le logo de Nike en 1971

Le logo à 35 dollars

Philip Knight, l’un des fondateurs de Nike, s’était d’abord fixé pour objectif de devenir le plus grand distributeur de chaussures de sport aux USA. Sa société Blue Ribbon Sports a d’abord vendu des chaussures de la marque japonaise Onitsuka Tiger. Comme il y a eu plus tard des complications avec le fabricant, l’idée lui est venue de développer ses propres modèles et une nouvelle marque. C’est ainsi que Blue Ribbon Sports est devenu Nike au début des années 70.

Le logo Nike avait été créé peu auparavant. Carolyn Davidson, étudiante en graphisme dans la même université où Knight enseignait la comptabilité, avait reçu la commande. On savait que la jeune étudiante manquait d’argent pour un cours de peinture à l’huile, et Knight l’a ainsi soutenue sous la forme d’une commande.

Le logo devait incarner le mouvement et la vitesse. Davidson fit cinq esquisses et factura le tout 35 dollars (aujourd’hui environ 220 dollars). Le choix final s’arrêta finalement sur le «Swoosh». La virgule s’inspire des ailes de Nike, déesse grecque de la victoire et origine du nom de la marque.

Knight, le co-fondateur, n’était au départ pas convaincu par le «Swoosh», mais la marque lui est restée fidèle jusqu’à ce jour. La seule modification qui saute aux yeux a été la suppression du nom de la marque en 1995, transformant ainsi le logo en une marque purement figurative. La virgule de Nike ainsi que le slogan «Just Do It» sont protégés par la loi.

Quand le boom de Nike a vraiment décollé dans les années 80, la créatrice du logo a été payée une seconde fois par les fondateurs. Davidson a reçu une bague en or «Swoosh» avec un diamant – et 500 actions. Elle n’en aurait pour l’instant vendu aucune, leur valeur étant aujourd’hui estimée à environ 1 million de dollars chacune. Selon Forbes, la valeur marchande de Nike est de 110,3 milliards de dollars.

Ma marque de sport préférée est :

Choices
Beyoncé et Jay Z avec leur fille Blue Ivy

Blue Ivy ©

Il est important de protéger les idées, les biens et les services, notamment pour des raisons financières. Des célébrités comme Jay-Z et Beyoncé l’ont bien compris.