Le mois de juillet, c’est le temps des pruneaux!

Image d’un crumble aux pruneaux

Le mois de juillet, c’est le temps des pruneaux!

Le crumble – qui signifie miette en Français – est un dessert anglais à base de fruits recouverts de miettes de pâte sablée cuits au four. Il a été créé au XXe siècle et a une origine tragique : la Seconde Guerre mondiale.

Les Britanniques, qui mangent traditionnellement des “Pies” (des tartes aux fruits), ne pouvaient plus se permettre d’utiliser tous les ingrédients de la pâte à gâteau pendant la guerre. Il y avait une pénurie d’ingrédients de boulangerie et ceux-ci étaient donc beaucoup trop chers pour faire de simples desserts. Ils n’ont cependant pas voulu se passer complètement de leur pâte à gâteau.

Pour maintenir une faible consommation des produits rationnés (farine, graisse et sucre), on n’a plus mis les fruits sur la pâte mais simplement beaucoup moins de pâte sur les fruits. Pour économiser encore plus, on ajoutait des miettes de pain ou du muesli d’avoine au mélange farine-sucre-beurre, qu’on saupoudrait ensuite sur les fruits, puis on mettait le tout au four - c’est ainsi qu’est né le toujours aussi populaire crumble.

 

Ingrédients :

600 g de pruneaux
100 g de cassonade
1 c. à café de zeste d’orange bio finement râpé
4 c. à soupe de jus d’orange
80 g de beurre
80 g de farine
½ c. à café de cannelle
80 g de muesli croustillant

 

Préparation :

Préchauffer le four à 200° C, couper les pruneaux en deux et les mélanger avec 40g de sucre, le zeste et le jus d’orange, placer dans une forme à gratin et cuire au four pendant 20 minutes. Pendant ce temps, mélanger le beurre ramolli avec la farine, la cannelle, le reste du sucre et le muesli pour former du crumble, puis répartir uniformément sur les pruneaux. Remettre le tout au four pendant 20 minutes et servir chaud avec un peu de glace à la vanille.

Photo d’une boule de glace aux fruits sur une cuillère à glace

Glace faite maison

L’été c’est la saison des glaces. Qui calcule en gardant la tête froide, va la faire maison. C’est tellement facile et ça protège le portemonnaie de la surchauffe.