Le premier vol touristique pour la lune est déjà planifié

Photo d'une fusée

Le premier vol touristique pour la lune est déjà planifié

Les humains ont posé les pieds sur la lune pour la première fois en juillet 1969. La compagnie aérienne Pan American World Airways a su profiter du battage médiatique autour des missions Apollo pour créer le club «First Moon Flight». Quiconque voulait faire partie des premiers touristes lunaires pouvait demander à devenir membre. Mais les plus de 90’000 personnes inscrites ont espéré en vain un vol pour la lune. En 1991, la compagnie aérienne a fait faillite.

L’idée de commercialiser l’espace a continué même sans la Pan Am. Cela fait des décennies, que de nombreuses entreprises rêvent d’envoyer des particuliers dans l’atmosphère. En 2001, ce rêve est devenu réalité quand Dennis Tito, le premier touriste de l’espace, s’est rendu à la station spatiale de l’ISS. L’entrepreneur a payé 20 millions de dollars pour son voyage de huit jours.

Six autres touriste ont depuis suivi Tito, le dernier étant Guy Laliberté, le fondateur du Cirque du Soleil, qui a dépensé à 35 millions de dollars pour son vol vers l’ISS. Le prochain voyage de ce genre risque d’être encore plus cher. La NASA prévoit de transporter des touristes à la station spatiale à partir de 2020. Le voyage à lui seul coûtera jusqu’à 58 millions de dollars, et à bord, il faudra payer 35’000 dollars supplémentaires par jour – et par personne.

Les sociétés Blue Origin du fondateur d’Amazon Jeff Bezos et SpaceX du fondateur de Tesla Elon Musk ont autre chose en tête : la lune. Bezos pense que notre satellite est une bonne destination spatiale, il veut amener des gens sur la Lune pour la première fois en 2024. Musk espère qu’il réussira un vol habité dès 2023 – mais l’entrepreneur prévoit un vol en orbite autour de la lune et non un atterrissage comme Bezos.

Le premier siège dans la fusée de Musk, actuellement en cours de développement pour 5 milliards de dollars, a été attribué il y a un an. Le milliardaire japonais Yusaku Maezawa s’est acheté ce tour autour de la lune – en ce qui concerne le prix, tout le monde reste muet. Ce qui est par contre clair, c’est que Maezawa en fera un projet artistique, #dearmoon. Il invite six à huit artistes à l’accompagner et à traiter leurs impressions de manière créative après le vol.

Space Adventures a déjà vendu la promesse de voler une fois autour de la lune. La compagnie a valorisé le voyage à 150 millions de dollars. L’investisseur Harald McPike a acheté le voyage avec une date de vol indéterminée, il a dû payer 7 millions de dollars d’avance. Mais le vol n’a jamais eu lieu et McPike a finalement porté plainte contre Space Adventures.

Lever de Terre

Que faisons-nous de la lune ?

Autrefois la lune servait à faire des démonstrations de force, aujourd’hui ce sont ses ressources qui attisent la convoitise. Les gouvernements et les entrepreneurs font la course aux résultats scientifiques qui valent leur pesant d’or.