Les bonnes choses sont à portée de main.

Image d’un train régional en Suisse

Les bonnes choses sont à portée de main.

Une semaine dans un hôtel avec plage, visites touristiques, transferts locaux et vols de la Suisse vers la Thaïlande sont disponibles pour moins de 1000 francs par personne selon la saison. Il y a encore 15 ans, le vol seul coûtait ce prix-là. Voyager est devenu bon marché – même si la destination est presque à l’autre bout du monde.

Ces offres bon marché, nous les devons à la dure concurrence des prix entre les compagnies aériennes. Depuis lors, ils ont dû réaliser leurs bénéfices en pivilégiant la quantité. En conséquence, de plus en plus de gens prennent l’avion – même si seulement 5% de l’humanité a déjà embarqué dans un avion, l’augmentation du trafic aérien fait payer le prix fort à l’environnement.

Les vols sont responsables de 75% des gaz à effet de serre du tourisme, qui est à son tour responsable de 5% des émissions mondiales – et la tendance est à la hausse, ce chiffre devrait passer à 40% d’ici 2050. En comparaison, une personne prenant un vol pour la Thaïlande génère en moyenne la même quantité d’émissions de CO2 qu’une voiture normale en un an.

Celles et ceux qui veulent protéger l’environnement peuvent d’une part compenser leur bilan CO2 négatif causé par les vols, et d’autre part voler moins fréquemment et moins loin – et cela sans renoncer à tout. Parce qu’on trouve aussi en Suisse et dans les pays voisins des lieux paradisiaques comme par exemple :

Image du Vallemaggia

Vallemaggia

Dans la région ensoleillée du Tessin, la Maggia serpente depuis les montagnes jusqu'à la vallée. Tout au long de son parcours, on trouve de belles plages, des piscines naturelles turquoises, des campings et des auberges. Cellet ceux qui aiment la vie urbaine peuvent suivre le fleuve jusqu'à Locarno, où, en été, des événements culturels tels que le célèbre festival du film mettent l’ambiance.

Image du Jura français

Jura français

Le Jura situé de l'autre côté de la frontière suisse est peu habité, la nature y domine encore. Des forêts, des lacs, des rivières, des cascades, des vieilles fermes et de petites villes idylliques caractérisent ce paysage. Selon la région, une "désintoxication numérique" est incluse, car le Jura français compte des "zones blanches" sur sa carte des télécommunications.

Image de Berne

Berne

La capitale fédérale est l'une des villes les plus vertes du monde. Petite ville à l'échelle européenne, Berne offre néanmoins une impressionnante variété d'activités culturelles et de loisirs. Particulièrement en été, lorsque les températures invitent à se baigner dans l'Aar – la rivière la plus rapide et probablement la plus propre d'Europe centrale – une visite à Berne vaut le détour.

Photo d’une noix de coco de mer posée contre le tronc d’un palmier

Un cocotier qui pousse dans la mer

Dans le passé, le coco de mer était échangé à un prix équivalant à celui d’une voiture de sport contemporaine. Aujourd’hui encore, ses propriétés légendaires en font l’objet de tout un business.