Les humanoïdes arrivent

Rendu d’image du bot Tesla

Les humanoïdes arrivent

Elon Musk s’y remet. L’entrepreneur ne se contente pas de révolutionner l’industrie automobile et spatiale avec ses entreprises, il se lance aussi dans le secteur robotique. Tesla travaille sur un humanoïde, les premiers prototypes devraient être disponibles dès 2022. Jusqu’à présent, il n’y a pas d’informations plus détaillées sur les coûts.

La forme du Tesla Bot rappelle celle d’un humain, c’est pourquoi on parle aussi de robot humanoïde ou de robot à apparence humaine. Il mesure un peu moins de 1,80 m et pèse 60 kilos. Il aura un écran affichant des « informations utiles » à la place du visage. La pièce maîtresse du bot est une intelligence artificielle.

Les robots humanoïdes ne sont pas nouveaux. Cela fait des années qu’on les étudie et qu’on les bricole,, à l’origine pour la recherche. Entre-temps, il est devenu évident qu’ils peuvent être utiles dans de nombreux autres domaines. La pandémie de Corona l’a clairement montré il y a peu. À Wuhan, un hôpital a temporairement fonctionné avec des robots, même s’ils n’étaient pas tous aussi humanoïdes. Coût par robot : entre 17’000 et 72’000 dollars.

Pepper est aussi utilisé entre autres dans le domaine de la santé. Au total, plus de 2000 entreprises ont « adopté » le robot humanoïde, selon le fabricant SoftBank. Mais ses jours sont comptés, et à l’été 2021, l’entreprise a annoncé avoir arrêté sa production pour le moment.

Sophia est tout aussi célèbre que Pepper. Le robot humanoïde de la société asiatique Hanson Robotics est doté d’une intelligence artificielle et peut, entre autres, tenir des conversations. En outre, Sophia est le premier robot à posséder une citoyenneté depuis 2017, ce qui a aussi suscité des critiques.

Les robots humanoïdes soulèvent de nombreuses questions éthiques. C’est ce que montre non seulement Sophia, mais aussi Mark 1. Ce simple robot a été créé par le designer Ricky Ma à l’aide d’une imprimante 3D et ressemble à l’actrice Scarlett Johansson. Le designer japonais a payé 50’000 dollars pour ce doppelgänger artificiel.

Une autre question qui taraude l’esprit de nombreuses personnes : les robots humanoïdes finiront-ils par prendre tous nos emplois ? Lors de la présentation du Tesla Bot, Elon Musk a évoqué des « effets profonds pour l’économie » et la nécessité d’un revenu de base. Le travail physique sera facultatif à l’avenir.

Un Bionaut à côté d’une pièce d’un cent

Des millions pour des microrobots

De nombreuses entreprises font de la recherche sur les microrobots. Le Bionaut est l’un d’entre eux. Après plusieurs années dans une cachette plus ou moins secrète, la start-up s’est révélée au public ce printemps.