Les podcasts commencent à rapporter de l’argent

Photo d’un micro

Les podcasts commencent à rapporter de l’argent

Les contenus audio que l’on peut consommer numériquement à la demande existent depuis les années 2000. Le terme podcast – un mot-valise créé partir d’iPod et du mot « Broadcasting » (en français : émissions) – est apparu pour la première fois en 2004 dans un article du Guardian. 15 ans plus tard, ce format audio est incontournable. On trouve plus de 250’000 podcasts rien que sur la plateforme d’iTunes.

Les Obama ont par exemple signé il y a peu un contrat de podcast avec Spotify. Le comédien anglais Russell Brand produit depuis deux ans une émission intitulée « Under the Skin ». Lena Dunham, connue pour sa série Girls, a également fait son entrée dans le monde du podcast. Elle a entre autres produit « Women of the Hour » : un format sur « l’amitié, l’amour, le travail, le corps et plus encore », comme le révèle la description sur SoundCloud.

Mais il n’y pas que des célébrités qui produisent des contenus audio. Et il y a sûrement beaucoup plus de monsieur et madame tout le monde qui se mettent devant un micro pour produire des podcasts. De même, de plus en plus de médias se lancent dans cette activité. Le New York Times produit ainsi entre autres « The Daily », podcast qui a été téléchargé 52 millions de fois en deux ans. La Neue Zürcher Zeitung teste aussi le contenu audio.

Selon une étude réalisée en 2018, la plupart des auditeurs et auditrices réguliers de podcasts ont entre 18 et 34 ans. 17% des Américains a écouté un podcast au moins une fois par semaine en 2018, contre 11% au Royaume-Uni. La tendance est à la hausse, notamment grâce aux investissements des grands acteurs. La plateforme Spotify prévoit ainsi d’investir cette année 500 millions de dollars sur le marché du podcast.

Avec sa popularité croissante, le marché devient également intéressant pour les services marketing. Les recettes publicitaires sur le marché du podcast s’élevaient à 479 millions de dollars en 2018 et devraient franchir la barre du milliard en 2021. La publicité présentée directement par les podcasteurs est aujourd’hui encore la forme la plus courante de publicité.

Mais les producteurs peuvent gagner de l’argent autrement qu’avec la publicité. Une option populaire pour monétiser les podcasts est le crowdfunding. Tim Ferriss, l’un des podcasters les plus connus, a récemment annoncé qu’il n’utiliserait plus que cette option pendant six mois et qu’il mettrait en pause toutes ses opérations de publicité et de sponsoring.

La start-up Himalaya, une plateforme de podcasts, a par exemple déjà intégré une fonction de pourboire. Patreon offre également une fonction de crowdfunding. A travers cette plateforme, le podcast populaire « The Last Podcast on the Left » gagnerait 25’000 dollars par mois grâce à son fidèle public.

Photo d’un biface à côté d’un smartphone

Depuis quand y a-t-il des téléphones mobiles ?

Dans certains pays, la nomophobie touche plus de la moitié de la population. Ces personnes ont peur qu’on ne puisse pas les joindre s’ils n’ont pas leur portable, et de perdre ainsi le contact avec la société. Ce mal est aussi vieux que le téléphone portable. Mais à propos, quel âge a le « portable » ?