Parquer des Bitcoins et gagner de l’argent

Personne avec une carte de crédit sur son laptop

Parquer des Bitcoins et gagner de l’argent

Jusqu’à présent, gagner de l’argent avec du Bitcoin, de l’Ether et compagnie se faisait principalement en observant la hausse des cours et en vendant la cryptodevise correspondante. Il existe maintenant une nouvelle possibilité sans avoir à vendre le token : le prêt crypto.

Cela signifie que les actifs numériques, par exemple les bitcoins, sont mis à disposition par une personne ou une institution privée pour des prêts rémunérés. Une autre personne peut emprunter ces tokens en déposant une garantie – également en cryptomonnaie.

Ces processus entre prêteur·euse·s et emprunteur·euse·s sont traités sur une plateforme. Ils appartiennent soit au secteur DeFi (Decentralized Finance), soit au secteur CeFi (Centralized Finance). Pour faire simple, les premiers sont entièrement basés sur des protocoles informatiques, les seconds sont proposés par des entreprises.

Parmi les plateformes CeFi les plus connues, on trouve par exemple BlockFi. L’entreprise a été fondée en 2017 et a généré 350 millions de dollars lors de son dernier tour de financement, ce qui se traduit par une valorisation de l’entreprise de 3 milliards de dollars. Selon ses propres rapports, des actifs d’une valeur de plus de 10 milliards de dollars sont gérés via BlockFi.

Pour les emprunteur·euse·s, le prêt crypto est entre autres intéressant parce que le prêt présente moins d’obstacles que la voie traditionnelle. Les prêteur·euse·s peuvent générer des revenus passifs grâce aux taux d’intérêt et ne doivent pas s’inquiéter de leurs actifs en raison de la garantie des emprunteur·euse·s.

Malgré les avantages et les rendements alléchants, il ne faut pas se lancer à l’aveuglette. Les cryptomonnaies restent une activité volatile, et les prêts crypto ne sont pas encore vraiment réglementés. On doit aussi se rappeler que ces plateformes sont vulnérables. Et tout·e·s les fournisseur·euse·s ne proposent pas les mêmes conditions. Il est donc essentiel que les emprunteur·euse·s et les prêteur·euse·s soient bien informé·e·s.

Des manifestant·e·s au Salvador

Le Salvador ose l’expérience du Bitcoin

Le 7 septembre, le Salvador est devenu le premier pays à introduire le bitcoin comme monnaie officielle. Pour le mieux ?