Pas de cœur pour les humains

Photo de l’androïde Erica avec son créateur Hiroshi Ishiguro en arrière-fond

Pas de cœur pour les humains

Erica n’a pas eu d’accident et ne souffre d’aucune maladie grave : elle est tout simplement « la plus belle et la plus intelligente » des androïdes. Elle a celle qui est actuellement considérée la capacité de langage la plus sophistiquée dans le domaine de l’intelligence artificielle et elle mène la révolution des robots au Japon.

Tout cela, on le connaît depuis toujours des films de science fiction, qui ont esquissé toute sorte de scénarios d’avenir, où la vie humaine serait plus simple grâce à des valets robotisés. Le Japon est un pays pionnier dans ce domaine.

Le progrès technologique soulève également des questions de nature éthique et philosophique. Au Japon, il y a la croyance selon laquelle même des objets peuvent avoir une âme. On se demande donc comment seraient les relations entre les robots et les humains, et s’il pourrait y avoir des problèmes liés à l’écart de pouvoir entre des oppresseurs et des oppressés.

Grâce à Erica, une équipe de scientifiques est en train de se pencher sur toutes ces questions et bien d’autres encore. Parmi eux il y a aussi Hiroshi Ishiguro, considéré un rebelle du milieu de la robotique et qu’Erica appelle affectueusement papa. On a entendu parler de lui également lorsqu’il à créé une copie de lui-même, Geminoid HI-1, à qui il permet même parfois de donner des cours à l’université.

Il insiste à dire qu’Erica est la plus belle des robots et motive son affirmation de la manière suivante : « Le principe de beauté se base sur le visage moyen. J’ai donc pris trente portraits de belles femmes, j’ai mélangé leurs caractéristiques et, en faisant la moyenne, j’ai dessiné un nez, des yeux etc.».

Les personnes qui parlent avec elle semblent être plutôt égarés face à son comportement tellement humain. Des mécanismes pneumatiques dans son visage lui permettent d’exprimer un tas d’émotions. Pour l’instant, elle ne sait pas encore bouger son corps, mais cela devrait bientôt changer.

Au Japon, des androïdes comme Erica sont utilisés dans des cliniques de réhabilitation afin d’assurer une prise en charge presqu’humaine des patients 24 heures sur 24.

Selon une étude japonaise, d’ici 2035 la moitié des boulots du pays seront effectués par des robots. Cela engendre de vives discussions sur les rapports entre humains et robots.

En Suisse aussi, les robots s’occupent d’un nombre croissant de tâches. Il est encore tôt pour savoir quelles conséquences cela aura sur l’économie, mais il y aura certainement beaucoup de débats sur des sujets tels que l’imposition fiscale des robots ou encore l’introduction d’un revenu de base inconditionnel pour compenser le manque de postes de travail.

Selon Ishiguro, jusqu’à présent le cinéma a transmis une image plutôt négative des relations entre humains et robots. Il suffit de voir les exemples de I, Robot ou de Ex machina. Maintenant qu’il existe déjà des hôtels et des magasins gérés par des robots, il faudra que nous apprenions à leur faire confiance. Ishiguro croit que les progrès techniques conduiront même à ce qu’un jour les humains et les robots puissent s’aimer les uns les autres.

Image rue avec radar fixe

Combien coûte vraiment un radar ?

Un radar de contrôle routier est très cher, mais l’investissement est bien souvent vite récupéré. Certaines Communes renflouent leurs caisses avec des millions générés par ces dispositifs.