Quand la richesse c’est avoir beaucoup de dents

Photo de l’aileron d’un dauphin émergeant de la surface de l’eau

Quand la richesse c’est avoir beaucoup de dents

En 2013, les habitants du village de Fanalei, sur les Îles Salomon, ont capturé 1600 dauphins. Une toute petite partie de ces animaux sont finis vivants dans des zoos et des parcs aquatiques. La grande majorité a été tuée : la viande de ces mammifères marins à l’air joyeuse et souvent réputés particulièrement intelligents a été vendue et leurs dents ont été introduits dans le système monétaire local.

Dans beaucoup de régions des Îles Salomon, les dents des mammifères – et notamment celles des dauphins – sont un moyen de paiement de premier choix. Il s’agit d’une monnaie à preuve de crise que les îliens considèrent très fiable. D’ailleurs, elle est utilisée au moins depuis les temps des premières explorations européennes de l’archipel. Les conquérants ont même fabriqué des dents en porcelaine, c’est-à-dire de l’argent contrefait, pour s’acheter les marchandises vendues par les locaux.

Aujourd’hui, ce sont des Occidentaux à s’engager pour la protection des mers et des animaux, et qui se font des soucis quant à ce système monétaire. La quantité des captures de dauphins dans la région des Îles Salomon ne serait pas encore à un niveau critique, mais la tendance est à la hausse depuis des années. Entre 1975 et aujourd’hui, ont été tués environ 20'000 dauphins, la plupart desquels au cours de la dernière décennie. Des scientifiques et des activistes sont en train de surveiller l’évolution de la situation, afin de pouvoir tirer la sonnette d’alarme au cas où la population de dauphins devait atteindre un niveau mettant l’espèce en péril.

Il reste cependant difficile de convaincre la population locale à arrêter de chasser ces mammifères tellement précieux, car la tradition de cet argent coutumier est très ancrée. Lors des mariages, qui sont l’événement le plus important pour les familles salomoniennes, l’usage est justement de payer le prix de la fiancée en dents. Les dents sont ensuite transformées en bijoux qui gardent leur valeur et sont transmis d’une génération à l’autre au sein de la famille.  

Collage d’emoji de vagues, calculettes, cochons tirelire, bocaux remplis de monnaies

Combien coûtent vraiment les océans ?

Selon comment on calcule, un requin vaut entre cent et deux millions de francs. Mettre un prix à l’écosystème des océans semble être une opération très abstraite, mais elle pourrait avoir une importance vitale pour l’humanité.