Rebelle, crypto-DJ, millionnaire en Ether

Photo de Denis Jašarević alias Gramatik

Rebelle, crypto-DJ, millionnaire en Ether

 

Que ce soit les Beatles, Prince, Linkin Park ou Nine Inch Nails, ils ont tous vécu l’expérience de l’exploitation par l’industrie de la musique. C’est toujours la même chose : les labels, les managers et les agences s’assurent des contrats juteux au début de la carrière des artistes, lesquels doivent ensuite leur céder la plupart du bénéfice à long terme.

Beaucoup de ces intermédiaires se sont enrichis, alors que les musiciens sont restés commercialement à leur merci. Prince avait une fois affirmé que les contrats d’artiste sont de l’esclavage moderne. L’exemple des Nine Inch Nails montre que ce ne sont pas seulement les grands labels à exploiter les artistes.

Gramatik a lui aussi fait une mauvaise expérience avec un label indépendant. Ensuite, il s’est dit « plus jamais ». Depuis, il met sa musique en ligne gratuitement et qui veut peut faire un don. Ce modèle commercial a porté ses fruits à ce Slovène qui vit aujourd’hui à Brooklyn.

Gramatik, de son vrai nom Denis Jašarević, a aujourd’hui plus d’une demi million de fans sur Facebook et ses tournées le conduisent dans le monde entier, y compris à des festivals renommés comme Sonar et Roskilde. Comme si ce succès bricolé par lui-même ne suffisait pas, il a poussé sa rébellion encore plus loin, en devenant le premier musicien « tokenisé ».

En novembre 2017, Gramatik a lancé sa propre crypto-monnaie, le GRMTK, grâce à la société SingularDTV, qui travaille avec la technologie de la chaîne de blocs. Le succès a été incroyable : 24 heures après le début de la vente des tokens, il a gagné des Ethers pour l’équivalent de 2,25 millions de dollars.

Ces tokens sont à peu près comme des actions de l’entreprise de Gramatik. Plus il a du succès, plus le cours de ses tokens GRMTK augmente. Les fans ne sont donc plus de simples consommateurs, mais des investisseurs qui ont intérêt à que Gramatik ait du succès pour des raisons émotives ainsi que financières.

Entretemps, SingularDTV a rendu accessible à tout artiste intéressé la version béta de Tokit, l’appli par laquelle Gramatik a mis en vente ses tokens. Si ce modèle d’investissement participatif basé sur la blockchain devait continuer à bien fonctionner, la consommation de musique et d’autres contenus artistiques pourrait devenir plus profitable pour les artistes et moins chère pour les fans, car il n’y aurait plus d’intermédiaires ni de commissions.

Photo: Drapeau international de la Terre

Un monde, une monnaie

Trump, Le Pen, les partisans du Brexit : pour eux, la solution aux problèmes de l’économie est la protection des marchés nationaux. À l’autre extrême il y a des gens qui proposent une monnaie mondiale.