Seulement pour les champions du monde ? Ou bien ? Deuxième partie

Photo de mains qui soulèvent un trophée vers le ciel

Seulement pour les champions du monde ? Ou bien ? Deuxième partie

Cette Coupe Jules Rimet, autrefois recherchée par les nazis et cachée par le vice-président de la FIFA, a reçu après 1954 – après la victoire des Allemands au mondial – une nouvelle dimension mystérieuse : lorsque quatre ans plus tard, en Suède, la coupe a soudainement une nouvelle base et quelques centimètres de plus, le public soupçonne qu’il s’agit déjà d’une copie et que la coupe a été perdue ou volée l’année précédente.

En 1966, le trophée – peu importe que cela soit déjà une copie ou encore l’original – a été à nouveau volé, cette fois en Angleterre, et retrouvé une semaine plus tard par le limier «Pickles». La fédération anglaise de football avait secrètement chargé un bijoutier d’en faire une copie. Ce dernier a donc produit un trophée en bronze doré qui ressemblait exactement au trophée volé.

Il y avait maintenant deux sinon trois trophées Jules Rimet, si l’on considère que l’original des années 50 a disparu. L’exemplaire du bijoutier anglais a été vendu aux enchères après sa mort. Une acheteuse « anonyme » a remporté la mise en offrant la somme de 636’250 de nos francs d’aujourd’hui : c’était la FIFA – qui ne savait elle-même plus lequel des trophées était l’original.

Peu importe que ce soit l’original ou non, toujours est-il que le Brésil a été autorisé à conserver la Coupe Jules Rimet pour toujours en 1970, après trois titres de champions du Monde – et c’est ce qu’ils ont fait..... en tout et pour tout 13 ans. En 1983, le gardien de nuit du bâtiment où se trouvait le trophée a été attaqué et le trophée a été volé une fois de plus. Il ne devait jamais plus réapparaître. On pense aujourd’hui qu’il a été fondu.

Ironie du sort, un représentant du football brésilien s’était moqué des Anglais lors du vol de 1966 : les voleurs brésiliens ne voleraient jamais ce trophée, ce serait commettre un blasphème – il se trompait. En 1984, les Brésiliens ont fabriqué une autre copie pour restaurer la fierté nationale. Bilan : Quatre trophées Jules Rimet, dont pas un seul n’est l’original.

Photo de la Coupe Jules Rimet gardée par deux policiers au Mexique, en 1970

Seulement pour les champions du monde ! Ou bien ?

Mythes et rumeurs entourent l’histoire du premier trophée de la Coupe du Monde de la FIFA. Perdu, volé, copié, fondu. L’histoire pourrait tout droit sortir d’un roman policier. Première partie