Spotify lorgne une plus grande part du gâteau audio

Un smartphone avec l’app Greenroom

Spotify lorgne une plus grande part du gâteau audio

Clubhouse, Clubhouse, Clubhouse – en début d’année, il était impossible de contourner cette application qui permet aux utilisateur·ice·s d’entrer dans des salles virtuelles et d’écouter des conversations en direct et/ou de participer à des discussions. Que l’application ne soit utilisable que sur invitation jusqu’en juillet n’a fait qu’alimenter l’engouement autour du réseau social audio.

Spotify a maintenant suivi le mouvement et lancé Greenroom en juin. Il s’agit d’une application distincte de Spotify mais que l’on peut utiliser avec le login Spotify. Comme pour Clubhouse, il s’agit de conversations en direct, les utilisateur·ice·s pouvant spécifier leurs centres d’intérêt et garder les discussions intéressantes à l’œil grâce à un calendrier intégré.

Le lancement a été précédé par l’acquisition d’une autre plateforme. En mars, Spotify a racheté Betty Labs, qui possédait l’application Locker Room. L’audio était aussi le format à l’honneur sur Locker Room, mais le contenu était axé sur le sport. On ne sait pas combien Spotify a dépensé pour cette opération. L’achat accélérerait l’entrée de Spotify sur le marché de l’audio en direct, pouvait-on lire dans un communiqué.

Gustav Söderström, responsable du département recherche et développement de Spotify, rêve de « centaines de millions d’auditeurs ». Cela attendra encore un peu. Selon la société d’analyse Sensor Tower, Greenroom avait été téléchargé un peu moins de 150 000 fois sur les appareils iOS en juillet ; il n’y a pas de chiffres pour Android.

Mais Spotify ne vise de toute façon probablement pas un succès à court terme. Cela fait quelque temps que l’entreprise s’efforce constamment de dépasser les frontières de la musique. L’audio serait l’avenir de Spotify, pas seulement la musique, a clairement indiqué Daniel Ek, PDG et fondateur de Spotify, sur un blog au début de l’année 2019.

Spotify a récemment racheté un certain nombre d’entreprises pour se préparer à l’avenir de l’audio. Pour la seule année 2019, Spotify a dépensé 500 millions de dollars dans ce but. Les sociétés acquises jusqu’à présent comprennent la société de production de podcasts Gimlet, le logiciel de podcast Anchor et Podz, une plateforme permettant de trouver des podcasts pertinents.

Cet univers sonore, en création chez Spotify, devrait aussi être lucratif pour les créateur·ice·s et les annonceur·euse·s. Les créateur·ice·s de contenu de Greenroom peuvent ainsi gagner de l’argent avec l’aide du Greenroom Creator Funds. Les podcasts offrent une autre possibilité : Greenroom Talks peut aussi être utilisé pour produire des podcasts qui peuvent, à leur tour, être rendus accessibles uniquement aux abonné·e·s via Anchor, puis publiés via Spotify (et d’autres plateformes).

Photo de la bourse de New York avec une banderole avec le logo de Spotify

La singulière introduction en bourse de Spotify

Bientôt, Spotify pourrait être négociée en bourse à New York. La manœuvre très parcimonieuse de la société suédoise rend toutefois difficile l