Tirage au sort : Apple iPad avec Apple Pencil

Le Space Pen de Fischer dans l’espace

Tirage au sort : Apple iPad avec Apple Pencil

Dans les années soixante, les astronautes de la NASA se sont rendus compte que leurs stylos ne fonctionnaient pas dans l'espace, un gros problème à une époque où les mini-ordinateurs – c’est-à-dire les smartphones – n’existaient pas. Pour pouvoir les garder et les évaluer plus tard, Il fallait en effet pouvoir noter les résultats et les observations d'une manière ou d'une autre.

Pour résoudre ce problème, la NASA a entrepris de créer un stylo à bille spécialement conçu pour l'espace. C’est ainsi qu’ils inventèrent un stylo magique : il a fonctionnait à l’envers, dans le vide, en apesanteur et même sous l'eau. Le seul problème : il coûtait des millions, alors que les Russes, plus raisonnables, ont tout bonnement pris un simple crayon pour résoudre le même problème.

L'histoire est connue et a été si souvent répétée sur Internet et par les on-dits que les historiens eux-mêmes ont fini par y croire. Pourtant il n’y a qu’une seule chose de vraie dans cette histoire : c’est qu’elle est fausse. Voici ce qui s’est réellement passé :

Le 23 mars 1965, le vaisseau spatial «Molly Brown» quitte Cap Canaveral pour une courte mission. Quelques semaines auparavant, divers journaux avaient émis des critiques car les deux astronautes emportaient avec eux deux portemines qui, à l'époque, coûtaient environ 130 dollars chacun. Ce qui fait aujourd’hui un bon millier de francs par crayon. La NASA a ainsi acheté 34 portemines pour une valeur de 34’000 francs.

Les gens furent scandalisés. La NASA a dû expliquer que ces stylos étaient faits d'un matériau léger et très stable, conçus pour être utilisés par des astronautes munis de gants spatiaux sans forme. Ils ont fait cela malgré le risque de courts-circuits que le graphite, matériau conducteur de la mine de crayon, aurait pu causer si des éclats s’étaient perdus dans les instruments électroniques.

Après tout ce tumulte, Paul Fisher a pris contact avec la NASA avec son «Space Pen». Celle-ci a d'abord rejeté l’offre et n’a finalement acheté un des stylos de que quelques mois plus tard – et ce n’était même pas le «Space Pen». Fisher a néanmoins donné l'impression que la NASA lui avait commandé le «Space Pen» et raconté l'histoire partout. Au fil des ans, cette anecdote s'est installée dans la mémoire des gens et est devenue un monstre. C'était le coup de pub parfait.
 

Comment gagner ?

Vous pouvez maintenant jouer avec nos collègues de Card2Brain en donnant le mot correct pour remplir le formulaire suivant et participer au tirage au sort de l'iPad avec Apple Pencil – aka le stylo magique. Nous vous souhaitons bonne chance !
 

La date limite de participation est le 30 septembre 2018.

Collage avec le soleil, une calculatrice, une crousille en forme de cochon, un pot rempli de pièces de monnaie, un billet de dix, un porte-monnaie

Combien coûte vraiment le soleil?

Il est presque impossible de mettre un prix sur le soleil. La seule taille des chiffres avec lesquels il faudrait calculer sa valeur dépasse notre imagination.