Toujours aussi cinégénique après sa mort

Photo de Charlie Chaplin dans le rôle du «vagabond»

Toujours aussi cinégénique après sa mort

Charlie Chaplin est devenu une célébrité mondiale et une icône du show business avec le rôle du «Tramp». Le CNRTL définit «Tramp» comme un vagabond, un homme sans domicile fixe. Selon Chaplin, le secret de ce personnage était de s’attirer des ennuis et de ne les surmonter avec rien d’autre que sa propre dignité. Le succès a montré à quel point les gens s’identifiaient à ce sympathique maladroit. Dans beaucoup d’endroits, le «vagabond» représenatait plus Charlie Chaplin que le vrai Chaplin lui-même.

Après la mort de Chaplin en Suisse en 1977, on a volé son corps dans le cimetière. Les auteurs voulaient extorquer 600’000 francs à sa famille. Le plan a échoué, les coupables arrêtés et Chaplin a de nouveau été enterré. Ce qui serait matière à film est devenu en 2008 une pièce de théâtre, sous le titre de Kidnappin’ Chaplin.

En 2004, lors d’une vente aux enchères d’accessoires de cinéma à Londres, sa canne a été vendue pour 47’800 livres, ce qui équivaut aujourd’hui à 93’000 francs. Une autre marque de fabrique du «vagabond» – les moustaches qu’il portait dans le film Le Dictateur – a été vendue aux enchères pour l’équivalent de 23’000 et trouvé preneur pour presque 30’000 francs suisses.

Photo de Charlie Chaplin dans le rôle du «vagabond»
Photo d’Arthur Conan Doyle et d’une apparition fantomatique en arrière-plan

Le business de l’au-delà

Grâce à un simple tour de passe-passe, certains photographes se sont faits une fortune au début du 20e siècle. Ils ont fait croire aux gens qu'ils pouvaient photographier leurs proches décédés.