Un chien grâce à Tinder

Image Display de Smartphone avec l’Application BarkBuddy ouverte

Un chien grâce à Tinder

Pour d’innombrables célibataires, 2012 fut le début d’une nouvelle ère. L’application Tinder fit son entrée dans la galaxie des applications pour téléphone portable. En avril 2015, on comptait au moins 1.5 milliards d’utilisateurs dans le monde entier. Le résultat ? 8 millions de nouvelles relations nouées par jour.

Entretemps, le succès du mécanisme de Tinder a encouragé la création d’autres entreprises. En 2014, la société américaine Bark & Co. a lancé l’application BarkBuddy, qui fonctionne sur le même principe.

Avec BarkBuddy il ne s’agit pas d’arranger des liens romantiques entre quadrupèdes, comme c’est le cas de l’app Twindog, mais plutôt de faire rencontrer des chiots sans maître avec leur futurs papas ou mamans humains. L’app, qui n’était disponible que pour iOS, existe désormais également pour Android.

Une semaine après son lancement, les profils de 300'000 chiens avaient déjà été visionnés plus de 8 millions de fois. Les profils ont été créés, entre autres, par plus de 2'500 centres d’accueil et refuges animaliers américains.

L’usage de BarkBuddy est gratuit, bien qu’il y ait également un service VIP à 99 dollars appelé BarkBuddy Match, par lequel l’entreprise promet de trouver le bon parti dans les trente jours.

Pour l’instant, BarkBuddy n’est disponible que pour les chiens vivant aux Etats-Unis et au Canada, mais cela fait un bon moment que la société a annoncé le lancement de l’application au Royaume-Uni aussi. À en croire aux chiffres – une centaine de chiens adoptés au cours du premier mois – on ne peut que souhaiter une expansion au plus vite.

Une photo d' un Fairphone

Tirage au sort : Fairphone 3

Le smartphone le plus "faire" est celui que l’on possède déjà. S’il en faut un nouveau, le Fairphone est une option durable et éthique.