Une recherche finance 2% d’un arbre

Photo d’une forêt automnale vue d’en haut

Une recherche finance 2% d’un arbre

Ecosia est un moteur de recherche comme Google et ne pourrait pourtant pas être plus différent. Bien sûr, l’apparence et la fonction sont fondamentalement les mêmes : on écrit quelque chose dans le champ de recherche et l’on obtient une multitude de résultats en très peu de temps. Après tout, les moteurs de recherche fonctionnent tous selon le même principe.

Cependant, c’est dans ce qui se passe autour des moteurs de recherche que l’on trouve une grande différence. Même en termes de part de marché, la concurrence est loin derrière Google. 90 points de pourcentage séparent Google de son plus proche poursuivant : Bing, le moteur de recherche développé par Microsoft, dont Ecosia utilise également les résultats.

Alors que Google avale entreprise après entreprise, numérise le monde petit à petit et le rend ainsi plus accessible en essayant d’être le fer de lance de la technologie et du progrès, Microsoft se préoccupe surtout que les gens « googlent » moins et « binguent » plus, en investissant ainsi beaucoup d’argent : pour une bonne cause.

Celles et ceux qui font des recherches avec Ecosia aident activement à planter des arbres et à réduire l’empreinte de CO2. Une requête cause environ 0,2 gramme de CO2. Il faut environ 45 requêtes pour financer un arbre qui absorbera 50 kg de CO2 au cours de sa vie. Ou vice-versa : un arbre absorbe 250’000 requêtes, ce qui finance à son tour 5’500 arbres par Ecosia.

Depuis sa création en 2009, Ecosia a financé près de 40 millions d’arbres, mais d’où vient cet argent ? Comme Ecosia obtient ses résultats de Bing, on trouve également des publicités sur Ecosia. Microsoft paie à Ecosia une commission sur les revenus générés par les publicités. Du surplus qui en résulte, l’entreprise investit au moins 80% pour planter des arbres.

En décembre 2009, année de sa création, Ecosia a fait don de 2’500 euros au WWF. En décembre 2017, l’entreprise, qui a entre-temps engagé une quarantaine d’employés, a fait don d’un montant total de 470’000 euros à des projets de reboisement dans le monde entier, après les avoir sélectionnés elle-même. Afin que tout soit aussi transparent que possible, l’entreprise publie des rapports financiers mensuels où l’on peut consulter ses chiffres exacts.

J’utilise le moteur de recherche de...

Choices
Image du drapeau de Trash Isles

Devenir citoyens d’une île de plastique ?

Les océans sont pleins de déchets plastiques, qui menacent non seulement le monde animal sous-marin, mais également l’être humain. En effet, ils contribuent également à accélérer les changements climatiques.