Wow, du vieux chewing-gum

Photo d’une chaussure rose de Gumshoes faite avec du chewing-gum recyclé

Wow, du vieux chewing-gum

Dans tous les pays on aime mâcher du chewing-gum, mais peu de gens sont conscients des conséquences des chiclettes crachées par terre. C’est pourquoi à Amsterdam l’organisation de marketing Iamsterdam, les designers de Explicit Wear et l’entreprise Gumdrop se sont réunis pour créer une chaussure faite de chewing-gum recyclé.

Dans le monde entier, on dépense annuellement 14 milliards de francs en chewing-gum. Une bonne partie finit ensuite par terre dans la rue. Dans la seule ville d’Amsterdam, ce sont 1,5 millions de kilos par an et il faut dépenser des millions pour éliminer la gomme collante des pavés. Maintenant, l’entreprise Gumdrop a découvert que le caoutchouc synthétique des chiclettes peut être transformé en un autre type de caoutchouc.

Pour un pair de chaussures de ce type il faut environ un kilo de chewing-gum. La semelle des Gumshoes est faite de matériaux recyclés, parmi lesquels 20% de gomme à mâcher. Cette dernière est raclée des rues, nettoyée et transformée en granulat, qui est ensuite mélangé, chauffé, puis pressé dans des moules pour former des semelles sur lesquelles on voit la carte de la ville.

Dans d’autres villes aussi les chewing-gums sont grattés des rues et recyclés. À Londres, par exemple, on a même commencé à installer des postes de récupération des chewing-gums avec le message que le caoutchouc synthétique des chiclettes n’est pas biodégradable. Il commence à se dégrader seulement après cinq ans, alors qu’il est possible de le recycler.

Cette solution n’a pas permis de résoudre complètement la question de la pollution par le chewing-gum, mais les coûts de nettoyage ont déjà baissé et les gens ont pris conscience du problème. Comme le but du projet était la sensibilisation de l’opinion publique, on peut dire qu’il a été atteint.

Photo de deux randonneurs à Monument Valley

En voyage, même sans argent

Il y a des gens qui n’ont pas beaucoup d’argent. Et pourtant ils voyagent souvent et postent des photos des lieux qu’ils visitent dans le monde entier. Entretemps, ceux qui sont restés à la maison se demandent : comment font-ils ?