Un remède au mal des transports ?

Photo d’un col en épingle à cheveux

Un remède au mal des transports ?

Selon certaines études, au moins une personne sur trois connaît les symptômes embêtants de la cinétose. Les effets de cette maladie, aussi connue sous le nom de mal des transports, sont des étourdissements et des nausées. Voyager dans un train à caisses inclinables, être passager dans une voiture ou sur un bateau sont par exemple des déclencheurs bien connus. Mais d’où vient la cinétose en premier lieu ?

Le mal des transports peut survenir si les organes sensoriels envoient des signaux contradictoires au cerveau. Il s’agit principalement des signaux provenant des yeux et de l’oreille interne. Les yeux agissent comme moyen d’orientation dans l’espace et l’oreille interne comme moyen de déterminer la gravité.

Une cinétose peut se produire si les mouvements perçus par l’oreille interne ne correspondent pas à ceux des yeux, comme à l’intérieur d’un bateau où l’on ne peut pas voir l’horizon. Bien que le corps ressente les mouvements à travers la houle, l’œil ne peut pas les détecter, ce qui peut conduire à un «message d’erreur» dans le cerveau et à une cinétose.

Il y a de grandes discussion pour savoir si cette réaction répond à un dessein biologique ou si elle est simplement déclenchée par erreur. Néanmoins, un nouveau remède a été mis au point pour mettre fin à l’ingestion de pilules et autres remèdes de grand-mère pour combattre le mal des transports : des lunettes spéciales.

La startup française Boarding Ring a mis au point les «Boarding Glasses», qui sont équipées de quatre anneaux remplis d’un liquide bleu. Le niveau de ce fluide change en fonction du mouvement du véhicule, créant un horizon artificiel dans la périphérie des porteurs de lunettes, de manière à ce qu’ils puissent s’orienter. Ceci fait que les signaux des yeux sont synchronisés avec ceux de l’oreille interne et que le mal des transports devrait s’atténuer dans les plus brefs délais.

En collaboration avec le constructeur automobile français Citroën, Boarding Ring a développé les «Seetroën» : elles font sensation dans le monde entier et peuvent être pré-commandées pour à peine 100 francs. Le prochain projet de la start-up s’occupe de la cinétose due à la réalité virtuelle – dans ce cas les signaux des yeux ne correspondent pas à ceux du corps à cause des lunettes de réalité virtuelle - et fonctionne selon le même principe.

Ici il y a une vidéo supplémentaire d’une source externe.

Porterais-tu de telles lunettes ?

Choices
Image Dame avec Hövding noir et fermé à coté d’un vélo

Un casque de vélo invisible

Bien qu’il puisse sauver des vies, le casque de vélo n’est pas un objet très convoité. Deux designers suédoises ont eu l’idée de créer un modèle de casque qui allie esthétique et protection.